STAGE HIP HOP TRANSMISSION #2

Dans le cadre du Festival Urbaines
Du MERCREDI 20 FÉVRIER au VENDREDI 22 FÉVRIER 2019 


Tarif :  De 10€ à 30€ (selon quotient familial)

Lieu : MJC Bréquigny et Esplanade Charles de Gaulle
Public : de 9 à 15 ans (débutant ou initié*)
*Initiés : possibilité de participer au Battle du 2 mars à l’Opéra de Rennes
Contact et réservations : accueil@mjcbrequigny.com 02.99.86.95.95

Du Breakdance au Barjutsu, en passant par l’interprétation et l’expression corporelle, dans le hip-hop tout est lié, alors pourquoi ne pas tout essayer ? Prendre conscience de son corps, de l’espace et du rythme tout en s’amusant, telles sont les missions de Hajar, Ayã et Tony qui seront là pour transmettre et échanger avec vous !

Restitution et qualifications au Battle Co(opéra)ctif #2 (samedi 2 mars à l’Opéra) et lors de Pratique d’Asphalte (vendredi 22 février sur l’esplanade Charles de Gaulle)

 

Ayã Brown Carvalho, 24 ans, danseur.
Né dans une famille de danseurs et artistes de manière générale, il pratique la Capoeira depuis
son plus jeune âge, et a également eu un parcours de gymnaste avant de se mettre au Breakdance à l’âge de 15 ans, suivi de la danse contemporaine. De toutes ces bases il en
construit sa danse toujours dans une quête d’évolution et de développement, ce qui va bien avec l’image de la compagnie principale avec il travaille, la compagnie Ladaïnha.
Ce n’est qu’après plusieurs années de pratique qu’il commença la compétition ou plutôt les
« Battles » de Breakdance, où aujourd’hui il parvient à gagner de gros titres, toujours en
restant fidèle à ses deux « Crews » : From Downtown et Les Ratz.
Les ateliers se font principalement avec l’envie d’apporter des connaissances plus approfondies pour pousser les danseurs à préciser leur danse tout en leur permettant de se développer, avec les capacités de chacun, quel que soit le niveau. Le but n’étant pas simplement de demander une exécution de mouvement, mais d’apporter certains appuis, certaines manières de bouger et de travailler qui pourront servir au danseur tout au long de sa carrière.

 

Hajar Nouma, danseuse.
Elle commence la danse à Paris en 1998 et se spécialise dans la street danse, alliant poppin,
lockin et breakdance. Elle est membre fondateur du groupe « les Vagabonds crew » qui
demeure aujourd’hui la troupe française la plus titrée dans le domaine des battles. Elle remporte le Juste Debout 2003 (compétition internationale) dans la catégorie Popin et s’oriente vers la création chorégraphique, notamment avec la compagnie contemporaine Montalvo-Hervieu.
En parallèle de sa carrière d’artiste chorégraphe, elle est aussi actrice et décroche des rôle
dans des longs métrages tel que : « Chaos » de Coline Serreau en 2001 auprès de Vincent Lindon,
Catherine Frot, Line Renaud, Rachida Abrakni ; « Soleil assassiné » en 2002 auprès de Charles
Berling, et multiplie les apparitions dans les séries télé tel que « La brigade des mineurs »,
« Navarro », « Police Judiciaire ». Elle défile en tant que modèle coiffure pour la marque Redsken.
Ses multiples casquettes lui ont permis de faire du doublage de voix dans la série « Les Lascars »
et « Les deschiens » diffusées sur Canal + ou encore de se produire en tant que danseuse en live
pour avec la chanteuse Mariah Carey. Aujourd’hui, elle est aussi jury dans des compétitions de
danse hip hop et s’intéresse à la pédagogie et intègre donc la cie Flowcus à Rennes. Elle
intervient en tant que bénévole en Tunisie et Côte d’Ivoire pour aider au développement aux
cultures Urbaines a sein de la jeunesse africaine.

 

Tony Asaro est né en 1989 à Toulouse. De ses 10 ans à ses 13 ans, il a pratiqué le parkour. Il
s’est ensuite dirigé vers le breakdance jusqu’à ses 18 ans. Parallèlement à ça, il s’est
régulièrement entraîné en musculation poids de corps afin de se perfectionner dans les arts
martiaux qu’il exerçait. Il a commencé à s’intéresser au street-workout après avoir vu une
vidéo d’Hannibal For King, le pratiquant qui a fait connaître la discipline dans le monde.
Pendant 7 ans, il s’est entraîné dans ce sport, puis a régulièrement été faire du street-workout
sur le Mail François Mitterrand à Rennes. Là-bas, en 2014, il a commencé à faire du freestyle
sur barres parallèles. En 2015, ses connaissances en breakdance, qu’il a pratiqué depuis jeune,
ainsi que son besoin d’exprimer sa créativité l’ont poussé à créer son propre art urbain
intitulé « Barjutsu » (littéralement techniques sur barres parallèles). Ce sport est un mélange
entre le street-workout, le breakdance ainsi que différents arts martiaux (Jujitsu brésilien,
boxe thaï, taekwondo). Le mélange de tous ces arts est devenu une danse sur barres parallèles,
possédant ses propres codes et techniques ; moins conventionnels que le street-workout.

logo Dimension Cult  logo cie primitif   Logo opéra

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook 0
Twitter
LinkedIn 0
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

Recevez la newsletter de la MJC

Obtenez l’ensemble des dernières actualités de la MJC Bréquigny par e-mail, quelques fois par mois. 

X